• Facebook Social Icône
  • Instagram

info@clubgigus.com

©2019 - Club Gigus

Tous droits réservés

 

processus de transmission, d'ouverture et d'inclusion.  La gigue étant l'élément principal, puis, la danse traditionnelle québécoise et d'ailleurs, le patrimoine vivant, l'histoire et le folklore gravitant autour. Le concept serait innovant et unique au Québec. Le plus important pour elles est que les jeunes puissent être eux-mêmes et qu'ils puissent s'exprimer par la danse en toute liberté, sans aucun jugement ni cadre rigide. Elles espèrent rejoindre un grand nombre de jeunes afin qu'ils aient la chance de vivre l'Expérience Gigus!

QUI SOMMES-NOUS?

Le Club Gigus est un organisme à but non lucratif constitué en juin 2018 par Yaëlle Azoulay et Véronique Papillon-Sauvageau et doté d’un conseil d’administration. Cette idée est le fruit de nombreuses réflexions, rencontres et discussions entre ces deux grandes amies liées par leur passion commune: la musique et la danse traditionnelles. Leur objectif était de répondre à un besoin et une demande spécifiques. Il n’existe aucune offre de cours de gigue pour enfants à Montréal et c’est une demande qu’elles ont fréquemment entendue depuis près de 20 ans dans le milieu. Elles ont donc eu envie de faire profiter la nouvelle génération de leur expertise en créant des espaces où les  jeunes de tous les milieux seraient au coeur d'un

 

LE CONCEPT

Club Gigus est présent dans plusieurs lieux et offre aux jeunes un apprentissage du langage de base de la gigue.

 

La transmission se fait dans le plaisir et le jeu en respectant l'unicité de chaque danseur et sans trop insister sur le détail technique afin d'amener l'enfant à être à l'aise avec les bases et aimer ça!

 

Cette approche a pour objectif d’outiller le danseur pour qu’il puisse improviser et giguer dans des contextes informels tels que des « jams », des soirées où tous se réunissent pour partager leurs apprentissages.

Ouvert sur le monde et sur la richesse multiculturelle de Montréal, le Club Gigus propose aussi aux jeunes de découvrir d'autres danses traditionnelles par le biais des communautés culturelles. Certains cours dans l'année sont consacrés à une danse percussive traditionnelle provenant d'un autre pays. Elle sera enseignée par un spécialiste invité de la  communauté locale.

 

L'appartenance au groupe est un pilier du projet, avec plusieurs événements de nature sociale (fêtes, veillées) rassemblant tous les jeunes.   

Le Club Gigus s'inspire en grande partie

du Airc Damhsa Dance Club,

reconnu et maintes fois récompensé,

créé par Edwina Guckian en Irlande.

L'ÉQUIPE

 

Je navigue dans la danse depuis plus de 20 ans. Mon parcours m’a amenée à devenir interprète, chorégraphe et enseignante en gigue traditionnelle et au sein du mouvement de la gigue contemporaine. J’ai été formée au début de ma carrière aux Pieds Légers et dans Reel & Macadam pour ensuite évoluer comme professionnelle avec le Collectif de folklore urbain [ZØGMA] pendant 15 ans. De nombreuses expériences comme chorégraphe et enseignante au sein d’ensembles folkloriques (La Grande Visite, Mackinaw, Les Pieds Légers, Manigance, La R’Voyure) et comme directrice artistique (Les Bons Diables) ont forgé ma passion pour la gigue et aiguisé ma vision de sa pédagogie et sa transmission. Mes nombreux voyages à travers le Québec, en Irlande, aux États-Unis et dans les autres provinces canadiennes ont façonné mon répertoire et ma créativité. J’ai aussi eu la chance de découvrir l’art du call auprès de Gérard Morin, qui m’a inspirée dans sa vision de la transmission des danses traditionnelles québécoises par sa générosité et son authenticité. L’animation de veillées est devenu une de mes passions et le lieu de merveilleuses rencontres dans le milieu.

Il est maintenant venu le temps de former une nouvelle génération de gigueurs et gigueuses, en compagnie de ma complice trad depuis toujours, Véro! À vos souliers!

Cocréatrice et codirectrice

Yaëlle Azoulay

Tombée dans la marmite du folklore à 4 ans, je n'en suis jamais ressortie! J'ai évolué au sein de plusieurs ensembles folkloriques: La Manikoutaï, Reel & Macadam, La Foulée et La Grande Visite. Ces projets m'ont permis d'enseigner, de chorégraphier et de danser un peu partout dans ce beau monde en plus de co-chorégraphier la grande production Je me souviens du FMA de Montréal.

 

Formée au call par Gérard Morin, j'ai animé de nombreuses veillées et j'ai aussi complété un DEC en musique traditionnelle au Cégep Régional de Lanaudière à Joliette.

 

Aujourd'hui, ma passion du folklore est toujours aussi grande et ma motivation est de voir une nouvelle génération de jeunes gigueurs émerger, et tripper sur le trad! La création du Club Gigus avec ma grande amie Yaëlle est un projet qui m'habite, me stimule et m'enthousiasme au plus haut point! 

Cocréatrice et codirectrice

Véronique Papillon-Sauvageau

J’ai grandi dans un environnement très musical et artistique où le chant, le piano, la danse étaient les bienvenus dans le quotidien.

J’ai découvert la gigue en dansant avec Les Chamaniers, troupe de danse folklorique internationale à Saint-Hyacinthe et j’ai tout de suite aimé le côté percussif. Par la suite, j’ai étudié en musique (DEC en percussions latines) et pendant mon cégep en musique j’ai recommencé à danser avec une troupe de danse à Montréal, Reel & Macadam (Les Sortilèges) avec qui j’ai évolué pendant presque 15 ans. Mon intérêt pour la gigue a explosé ! La précision rythmique était presque plus importante pour moi que la danse en soi…

Mon regard a changé avec le temps et j’adore voir les gens s’approprier la gigue selon les différents contextes. Ce qui me motive à enseigner aux enfants, c’est leur regard personnel et innovateur envers le mouvement, le corps, la musicalité.

Enseignante, Petite-Patrie

Eve Copland

Depuis 2007, Rachel est active au sein de l’Ensemble folklorique Mackinaw, en tant qu’interprète et tant qu’enseignante. Elle participe également au groupe La R’voyure Projet Trad, inscrit à Montréal.

 

Elle intègre en 2013 le DEC en danse du Cégep de Drummondville. Elle poursuit ensuite au BAC en enseignement de la danse de l’UQAM, formation qu’elle terminera en mai 2019.

 

Elle participe à plusieurs projets (UQAM et BIGICO) en tant qu’interprète et chorégraphe.

 

La gigue a toujours été un point d’intérêt central de son parcours et c’est pourquoi la perspective de transmission l’a motivée à s’impliquer dans le projet Club Gigus!

Enseignante, Notre-Dame-de-Grâce

Rachel Carignan

Philippe Meunier gravite dans l’univers de la gigue depuis plus de 20 ans, d’abord comme interprète pour plusieurs collaborateurs.trices et compagnies de danse, puis comme chorégraphe.

 

Depuis 2016, il collabore avec Ian Yaworski sur plusieurs productions dont Monte-Charles, Frictions et JoBlo, le fruit d’un processus de 125 heures avec 300 élèves de l’École primaire Lanaudière à Montréal.

 

Conjugué à sa passion pour la danse, le réalisateur/monteur/caméraman Philippe Meunier propose un regard novateur et créatif sur le mouvement en réalisant des vidéos promotionnelles et des vidéos présentées dans divers événements. 

 

Il multiplie les collaborations depuis plus de 15 ans.

Enseignant - suppléant

Philippe Meunier